L’arrêt de ses réacteurs va coûter un milliard d’euros à EDF

Le nucléaire en France : un gouffre financier

Malgré ses demandes auprès de l’ASN, l’électricien français est obligé de prolonger l’arrêt de nombreux réacteurs.

EDF n’avait probablement pas besoin de cela. Obligée de prolonger l’arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires pour effectuer de nouveaux contrôles, l’entreprise française va ainsi produire moins d’électricité que prévu. Et donc gagner moins d’argent qu’espéré, un manque à gagner qui dépasserait le milliard d’euros, selon le quotidien Les Echos. Cette perte rallonge un peu plus la longue liste des soucis que rencontre EDF depuis plusieurs années.

EDF empêché de redémarrer plusieurs réacteurs. La fin de semaine dernière a été difficile pour EDF. Malgré ses demandes insistantes, l’entreprise a annoncé vendredi ne pas avoir été autorisée par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) à redémarrer plusieurs réacteurs actuellement à l’arrêt. Les installations nucléaires de Bugey 4, Gravelines 2, et Tricastin 1, 3 et 4 vont donc rester inactives jusqu’à la fin décembre.

Voir l’article complet d’Europe 1 – 07/11/2016 : “L’arrêt de ses réacteurs va coûter un milliard d’euros à EDF

Les Echos – 04/11/2016

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un petit calcul *