STOP EPR Flamanville ! Tous à St Lô le 30 septembre

Tous à St Lô le 30 septembre

La cuve du réacteur nucléaire EPR de Flamanville était défectueuse avant même que le décret d’autorisation ne soit publié en 2007. Elle risque de se fissurer au premier choc thermique et d’entraîner une catastrophe.

AREVA, EDF, l’Autorité de Sûreté Nucléaire ont attendu avril 2015 pour le révéler, après que la cuve eut été installée dans le bâtiment-réacteur, d’où elle ne peut être ressortie. Le gouvernement doit donner sa décision en octobre 2017 pour la cuve.

Le coût de ce chantier a triplé pour dépasser les 10 milliards d’euros. Au lieu de mettre fin au désastre, le gouvernement de Mr Cazeneuve l’a prolongé de 3 ans en mars 2017. C’est pourquoi 3 recours et une plainte ont été déposés par les associations pour que la démocratie soit respectée, les falsifications sanctionnées et que cesse ce chantier à marche forcée.

Nos gouvernants tentent par un coup de poker de sauvegarder « la grandeur de la France nucléaire » et d’assurer à l’EPR un débouché sur la scène du commerce international. La fermeture de la vieille centrale de Fessenheim est maintenant conditionnée à la mise en service de l’EPR. Tout cela bien sûr, à n’importe quel prix : celui d’y sacrifier notre sécurité, notre santé, notre porte-monnaie, notre avenir. Aussi, mobilisons-nous pour l’abandon de ce chantier désastreux.

Signons la pétition pour refuser la validation de la cuve !

Créons localement des comités Stop EPR

Soyons nombreux à St Lô place de la mairie samedi 30 septembre 2017 à 14 h 30

Toutes les infos sur le site www.can-ouest.org

Cuve Flamanville Passoire

Mise à jour du 1er octobre après la manifestation à laquelle des membres de l’association ont participé :

La manifestation contre la probable décision de l’ASN de valider la mise en service de l’EPR malgré les graves malfaçons que connaissent la cuve et son couvercle a rassemblé environ 2000 personnes dans les rues de la préfecture de la Manche.
Les forces de l’ordre, assez nombreuses, sont restées très discrètes, ce qui fait que la manifestation s’est déroulée sans incidents ni provocations.
Un des moments forts de la manifestation a eu lieu lorsque tout le monde s’est couché dans les rues empruntées par le cortège suite aux hurlements sinistres d’une sirène d’alarme, la même qui retentirait en cas d’accident à Flamanville.
Un peu plus tard,pendant que les manifestants accrochaient aux grilles de la préfecture casseroles et passoires,symboles de la faillite de l’EPR, Didier Anger et Chantal Cuisnier, porte parole de l’association CAN ouest étaient reçus par le préfet à qui ils ont remis une lettre à destination notamment du président de la république et du premier ministre.
Cette lettre très documentée (à lire ici) fait le point sur l’historique des turpitudes et des malversations qui entourent l’EPR depuis sa conception.
Confluence pour Sortir du Nucléaire, représentée par plusieurs de ses membres à cette manifestation, soutient complètement le combat de CAN ouest et demande à l’ASN de faire preuve de responsabilité en n’autorisant pas l’EPR à fonctionner.

Reportage de France 3 ICI

Saint_Lo_20170930_1

Saint_Lo_20170930_2

Saint_Lo_20170930_3

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un petit calcul *