Nos élus locaux doivent dire NON au nucléaire !

Le jeudi 21 novembre, CPSDN s’est jointe à l’action initiée par le Réseau Sortir du Nucléaire à l’occasion du Congrès et Salon des maires et des collectivités locales, Porte de Versailles à Paris.

Il s’agissait d’interpeller les élus par rapport à la politique d’EDF, qui tenait d’ailleurs un stand sur ce salon et qui avait acheté la quasi totalité des panneaux publicitaires de la station de métro Porte de Versailles.

Alors qu’aucune décision officielle n’est prise sur la question (semble-t-il), l’entreprise entend en effet construire 6 EPR et prospecte pour acquérir des terres autour des centrales nucléaires existantes.

Nous étions là pour rappeler aux élus que l’acceptation de ces nouveaux projets revenait  à relancer une filière ruineuse et dangereuse à bout de souffle donc à se priver d’opportunités réelles de mener à bien une véritable transition énergétique basée sur le développement des renouvelables, la sobriété et l’efficacité énergétique.

Nous avons donc distribué des tracts informatifs, cartographiant les installations nucléaires en chantier ou en projet et incité les élus à s’y opposer. Certain-es élu-es, pas assez nombreux-ses, ont signé la pétition mise en circulation par le Réseau pour marquer leur refus du nucléaire.

Cette action menée à Paris pour sensibiliser les élus aux dangers du nucléaire va dans le même sens que l’envoi par CPSDN d’un questionnaire aux différentes listes qui se présentent dans notre secteurs aux prochaines élections municipales.

Nous attendons leurs réponses qui seront publiées sur notre site et sur celui du Réseau.

Le nucléaire tue l’avenir ! Arrêtons-le !

Facebooktwitter
Fermer le menu