Soutien aux #9deCattenom


mise à jour du 30 octobre 2019 : L’affaire est mise en délibéré au 15 janvier 2020
Le republicain lorrain – edition de metz ville 30-10-2019 suivez le proces en appel


Le 30 octobre, huit militant·es et un porte-parole de Greenpeace France seront jugé·es en appel à Metz. En première instance, deux d’entre eux ont été condamnés à de la prison ferme, les autres à cinq mois avec sursis. Leur crime ? Avoir dénoncé le risque nucléaire en allumant un feu d’artifice dans la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle). Ils et elles l’ont fait pour nous : leur place n’est pas en prison. Soyons à leur côté !

Lire l’article complet sur Sortir Du Nucléaire

 

Pour les soutenir, c’est ici !

Facebooktwitter
Fermer le menu