Après les fake news….les fake associations  !

publié le 14 avril 2022
nucleaire greenwashing

Nous sommes habitués depuis longtemps à la désinformation opérée par les lobbies du nucléaire.

Inutile ici de faire la liste des pseudo-arguments destinés à faire accepter aux Français ce qui est inacceptable.

On connaît depuis longtemps l’argument béton mis en avant par les lobbies : les renouvelables, c’est bien mais c’est de l’amusette : seule l’industrie nucléaire est en capacité de produire suffisamment d’énergie décarbonée pour à la fois satisfaire les besoins de la population et sauver le climat ! Cet argument – qui ne résiste pas à l’examen – est rabâché à force d’articles dans la presse complaisante, de spots radiophonique, de campagnes d’affichage…financés en particulier par EDF.

Mais une idée de génie a germé dans la tête des idéologues de la nucléocratie : investir le mouvement pour le climat en créant une « association » pro-nucléaire qui serait présente partout, notamment dans les manifestations environnementales.

C’est ainsi qu’ a été créée « Les voix du nucléaire » en mars 2018.

Les objectifs de cette « association » sont clairs :

  • la reconnaissance de l’énergie nucléaire comme essentielle à la transition énergétique bas carbone,
  • la mise en lumière de la contribution de l’énergie nucléaire aux enjeux humains et environnementaux auxquels nos sociétés sont, individuellement et collectivement, confrontées,
  • le rétablissement des faits concernant cette filière scientifique et industrielle.

Ce dernier point montre clairement que « Les voix du nucléaire » est un instrument de propagande supplémentaire au service de la nucléocratie.

« Les voix du nucléaire » revendique être « une association citoyenne composée de bénévoles, indépendante de toute attache économique, institutionnelle, syndicale ou politique ».

A y regarder de plus près on peut en douter.

La composition de son conseil d’administration est en effet assez édifiante :

  • Sa directrice, Mme Myrto Tripathi a travaillé dix ans chez Areva en temps que « directrice d’offre en charge de la vente du réacteur nucléaire EPR à l’export ».
  • Son vice président et trésorier, M. Claude Jaouen est un ancien sous directeur du site de retraitement de la Hague, et il a été Directeur du “Business Group Réacteurs et Services” chez Areva
  • Son responsable éditorial, M. Florent Le Goux est ingénieur géologue chez Orano. Il s’occupe spécifiquement des mines d’uranium au Niger
  • Son secrétaire adjoint, M. Guillaume Millot suit les dossiers nucléaires européens pour le compte du gouvernement français.

Dans cette équipe nous trouvons aussi :

  • Bernard Fontana, PDG de FRAMATOME (ex AREVA NP) depuis 2015
  • Maxence Cordiez, conseiller nucléaire à l’ambassade de France à Londres jusqu’en 2018
  • Raquel Heredia, qui est chargé du volet “Acceptabilité du public et la communication dans l’industrie du nucléaire”
 

Etc .

En résumé, derrière cette association qui se dit “indépendante de toute attache économique, institutionnelle, syndicale ou politique”, on retrouve Areva-Framatome, Orano et le gouvernement français.

« Les voix du nucléaire » sont donc un lobby supplémentaire appartenant à la galaxie nucléaire.

Nous avons interpellé ses membres présents lors de la manifestation pour le climat du 9 avril 2022 à Paris.

CPSDN dénonce la présence de ce lobby dans les manifestations pour le climat et demande à ses organisateurs de ne plus le tolérer

Sur ce même sujet :

Facebooktwitter

Cet article a 4 commentaires

  1. C. Imauven

    Intéressant le site du faux nez du nucléaire, quand on sélectionne la rubrique “Démentir”, on arrive sur la page “Faire un don” !
    Orano / Areva / EDF se feront un plaisir de les sponsoriser, si ce n’est pas déjà fait…

  2. AntiNuc

    Messieurs, mesdames les bénévoles. Votre vindicte, qui frise l’arrogance, montre votre embarras et surtout ne contredit en rien ce que nous avons écrit: bien sur, la moitié du bureau et du CA de votre “association” n’ont rien à voir avec la filière… mais il reste l’autre moitié qui, si on tire la conclusion logique de ce que vous écrivez, est bien, et toujours, liée à la filière. Bien sur, votre présidente n’est plus dans la filière depuis dix ans, mais elle en a été membre avant. On peut donc imaginer, sans sortir de l’école des mines, qu’il lui en reste un petit quelque chose, non ?
    Nous persistons donc dans ce que nous avons écrit: votre association n’est qu’un faux nez du lobby nucléaire.
    D’ailleurs, toutes vos prises de positions, qui vont toujours dans le même sens, en sont bien la preuve.

  3. Pronuc

    Vous avez remarqué que ce sont tous des bénévoles ? Donc ils ne tirent aucun revenu personnel de cette activité ? Vous avez vu que la moitié du bureau et du conseil d’administration n’a rien à voir avec la filière ? Vous avez vu que la présidente n’est plus dans la filière depuis plus de dix ans ? Vous allez un jour arrêter de vous comporter comme des enfants idiots et vous mettre à réfléchir un tout petit peu ?

  4. Roderick

    Très intéressant !

Laisser un commentaire