Les anciens sites miniers d’uranium de France ont leur carte

L’Institut de Radioprotection et de sûreté nucléaire vient de mettre en ligne une carte qui recense les 210 anciens sites d’extraction du minerai.

zones_minieres

La France a longtemps exploité des mines d’uranium : la fermeture de la dernière mine date de 2001. Durant 50 ans, depuis la deuxième guerre mondiale, 76 000 tonnes d’uranium ont ainsi été extraites du sous-sol français. Des activités qui ont laissé des risques potentiels, que l’IRSN entend répertorier.
La base de données qu’elle vient de mettre en ligne permet en effet de localiser les sites miniers sur une carte et d’en connaître l’historique. Au menu, les fiches synthétiques des 210 sites répartis dans les 23 zones minières identifiées, classés par zone minière et par ordre alphabétique. Le résultat d’un programme répondant au doux nom de Mimausa (“Mémoire et Impact des Mines d’urAniUm : Synthèse et Archives”).

Lire l’article entier sur le site “L’usine Nouvelle”

Sur le même sujet :

Facebooktwittergoogle_plus